Ottawa, capitale fédérale du Canada Ottawa, capitale fédérale du Canada.
Paysage du canada Pendant l'automne, admirez la beauté des paysages colorés du Canada !
Chute du Niagara A la frontière du Canada et des Etats-unis, les chutes du Niagara.

Devis gratuit

Informations pratiques >> La voiture au Québec >> Les spécificités de la conduite au Québec


Les spécificités de la conduite au Québec

1 - La vitesse

Le code de la sécurité routière prévoit la vitesse maximale à 100 km/h sur autoroutes, entre 60 et 90 km/h sur les routes et 50 km/h dans les agglomérations. Les contrevenants se voient remettre des amendes et des points d’inaptitude, et la police veille ! Si vous voyez un véhicule de police derrière vous avec tous les gyrophares allumés et les sirènes hurlantes, il vaut mieux vous ranger rapidement sur le côté.

 

2 -L’alcool et la drogue

Conduire sous l’emprise de l’alcool ou de drogue est considéré comme une infraction au code de la sécurité routière, mais également au code criminel. Et pour les infractions criminelles, comme la conduite avec les facultés affaiblies la loi prévoit plusieurs sanctions : amendes, points d’inaptitude, la saisie du véhicule, la révocation du permis.

Le zéro alcool est appliqué aux conducteurs de moins de 21 ans.

 

3 - Le stationnement

Savoir où se stationner est toujours compliqué et se rapproche du casse-tête. En effet les règles de stationnement d’un côté de la rue ne sont pas forcément les mêmes de l’autre côté de la rue ou 10 mètres plus loin, et encore moins dans la rue suivante.

Avant de quitter votre véhicule essayez de déchiffrer les panneaux (date et jour autorisé, horaire de stationnement, permis de stationnement, durée, …), en bref bonne chance. Mais respectez toujours les indications et les parcmètres car la police est rapidement sur les lieux est toujours prompte à mettre des « tickets » ou amendes.

Expérience personnelle, attention à la neige ou glace qui peut cacher certaines indications comme un parking handicapé, cela n’est pas une excuse pour éviter le ticket.

Sachez également que  vous devez vous garer à plus de 5 mètres des postes de police ou caserne de pompiers, des signaux d’arrêt (STOP), d’une borne à incendie (dite borne fontaine), des passages piétons, et des intersections. Et ici encore plus qu’en Europe, la police est très présente et vigilante.

 

4 - Les bus scolaires

Parlons maintenant des bus scolaires, vous voyez les fameux bus jaunes que l’on voit dans les films ! Et bien attention à eux, sur la route les règles de sécurité sont très strictes. Si le bus allume ses feux clignotants et sort son panneau STOP ou ARRET en québécois, il vous faut impérativement vous arrêter à au moins 5 mètres de lui, et ce sens quelque soit le sens dans lequel vous circulez ou votre position par rapport à lui. Le non-respect de cette règle coute entre 200$ et 300$ et 9 points d’inaptitude.

 

5 - Les feux tricolores ou lumières en Québécois.

Au Québec les feux se situent de l’autre côté de l’intersection du carrefour. Si vous vous arrêtez au pied du feu tricolore comme en France, c’est que vous vous êtes arrêtez au milieu du carrefour, cela peut faire sourire mais c’est plutôt ennuyeux. Pensez à vous arrêter avant l’intersection pour laisser passer les autres voitures.

Tiens un feu vert qui clignote ! Qu’est-ce que cela veut dire ? Et bien il s’agit d’une facilité de circulation, ce clignotement vous signale que si vous devez tourner à gauche vous pouvez y aller en sécurité. Le sens de circulation inverse est bloqué au feu rouge, par contre attention lorsque le feu cesse de clignoter les voitures en sens inverse passe au feu vert et vous devez de nouveau vous arrêter et l’idéal est de ne pas s’arrêter au milieu de la route mais au début de l’intersection (vous vous rappelez les feux sont situés après le croisement !).

Vous pourrez constater que des personnes tournent à droite, malgré le feu au rouge. Ce ne sont pas des chauffards, simplement vous avez la possibilité ici de tourner à gauche lorsque le feu est rouge et lorsque personne n’arrive dans l’intersection. Malgré tout pour effectuer cette manœuvre, il vous faut vérifier qu’il n’y a pas de panneau qui l’interdise, en gros si ce n’est pas interdit c’est autorisé. Sauf à Montréal ou le virage à droite aux lumières rouges est interdit.

 

6 - La priorité à droite et les panneaux de STOP ou d’arrêts.

Au Québec, la règle de la priorité à droite n’existe pas, tout est géré par les panneaux d’arrêts. Face à chaque panneau d’arrêt vous devez marquer un vrai arrêt. Ainsi il se peut que vous rencontriez une intersection à quatre voies avec à chaque voie un panneau d’arrêt. La courtoisie s’impose, chacun passe à son tour en fonction de son ordre d’arrivée, les Québécois sont sereins au volant et respecte cette règle de courtoisie et tout se passe bien sans aucunes accrochages verbales ou autres.

 

7 - L’HIVER le symbole du Québec

La plus grande particularité de la conduite québécoise est l’hiver. Il est impératif de se préparer à l’hiver car il  est rigoureux et les véhicules souffrent.

Vous n’avez pas besoin de cours de conduite sur glace pour conduire en hiver, les routes sont de manière générale toujours bien dégagées, et les conditions de conduite assez bonnes en dehors des périodes de tempête. Mais il vous faudra plutôt vous adapter et connaitre quelques astuces qui peuvent vous faciliter la vie.

 

8 - Les pneus d’hiver

Au Québec, la loi oblige la pose des pneus d’hiver sur votre voiture du 15 décembre au 15 mars. Et il serait dangereux de ne pas respecter cette loi. Cependant, les québécois chaussent leurs pneus dès le mois de novembre car les chutes de neige et le gel arrivent généralement bien avant le 15 décembre. De même, il est toujours utile de conserver ses pneus au-delà du 15 mars. Observer ce que font les Québécois pour avoir une idée du meilleur moment pour chausser vos pneus d’hiver, mais n’attendez pas trop.

 

9 - L’assistance automobile 

Comme expliqué, précédemment, l’hiver est rigoureux. Et changer une roue par -30 degrés avec des chaussures de ville et des gants légers devient rapidement compliqué voir dangereux. Et que dire d’une panne en plein hiver dans les campagnes. Aussi il semble que payer une cotisation à une assistance automobile peut être salutaire et vous simplifiez la vie. Vous pouvez souscrire cette assistance avec votre assurance automobile si l’option est possible ou bien devenir membre du CAA Québec (club d’assistance automobile).

 

10 - Les affaires indispensables à avoir dans votre voiture pour affronter l’hiver.

En premier nous nommerons l’incontournable pelle à neige et balai à neige. La pelle à neige pour un éventuel et évident besoin de déneiger en cas de glissade et de sortie de route. Par contre prévoyez un vrai balai à neige/grattoir. Vous trouverez ces balais/grattoirs télescopiques partout dans les CANADIAN TIRE ou autres commerces à l’automne, et il vous sera indispensable pour déneiger et enlever la glace sur votre voiture sans avoir à frotter à cette dernière. Pensez que vous devez également déneiger le toit de votre voiture pour ne pas envoyer des plaques de neige sur les véhicules qui vous suivent.

Vous avez prévu de faire de la route, de sortir de la ville. Nous ne saurons que trop vous conseiller de prévoir dans votre véhicule des vêtements chauds si vous êtes en « vêtements de ville » tels que des bottes, des bonnets, des gants épais, et une lampe de poche. On ne sait jamais, si vous n’avez pas de réseau pour appeler votre assistance, et que vous devez changer un pneu crevé en pleine tempête de neige cela peut devenir rapidement impossible sans équipement et vous mettre dans une situation périlleuse.

Pensez également à prévoir quelques nourritures, style des barres de céréales, lorsqu’il fait froid nous avons rapidement besoin de calories.

L’hiver les routes sont pleines de sel ou calcium, de neige fondue et votre pare-brise est très rapidement sale. Il se peut qu’en une heure de route en fonction des conditions météorologiques votre réservoir de lave glace soit vide. Aussi il est primordial de toujours avoir dans votre coffre un bidon de liquide lave-glace. Dès que votre véhicule vous informe que votre réservoir est bientôt vide, arrêtez-vous et achetez un bidon, pensez toujours à garder le bidon de réserve pour le cas où vous ne trouvez pas d’endroit ou acheter. Ce conseil est très important car en quelques minutes vous pouvez avoir un pare-brise complètement opaque et ne plus pouvoir conduire.

Dernier conseil pour affronter les routes l’hiver, consulter la météo si vous avez de la route à faire car les tempêtes ou chute de neige peuvent très rapidement réduire la visibilité.

En respectant ces précautions vous pourrez partir découvrir le Québec en hiver et profiter des magnifiques paysages enneigés.



Autres articles en relation

Nos partenaires :

RELOC QUEBEC

RELOC QUEBEC

Bientôt un nouveau partenaire automobile

Bientôt un nouveau partenaire automobile

Discount Location

Discount Location

ACCES ETUDES QUEBEC

ACCES ETUDES QUEBEC

Collège Stanislas

Collège Stanislas

Banque Desjardins

Banque Desjardins

Notaire - Mathias Poret

Notaire - Mathias Poret


Petit volume et PVT

Petits volumes à exporter en France ou au Canada

Vous avez un petit volume à déménager ? DIRECT Déménagement International vous propose d'exporter vos affaires par caisses maritime à moindre coût.


Le téléphone fixe et le portable autrement appelé cellulaire au Québec

De manière générale, le coût de la téléphonie est plus élevé qu’en France. C’est pourquoi il vous faut magasiner votre forfait auprès des différentes compagnies (BELL,...

Connaissez-vous le volume à déménager ?