Ottawa, capitale fédérale du Canada Ottawa, capitale fédérale du Canada.
Paysage du canada Pendant l'automne, admirez la beauté des paysages colorés du Canada !
Chute du Niagara A la frontière du Canada et des Etats-unis, les chutes du Niagara.

Devis gratuit

Informations pratiques >> Comment venir travailler au Québec >> Le C.V. et l'entrevue


Le C.V. et l'entrevue

1. Le curriculum Vitae

 

Le Curriculum vitae est usité comme un outil qui doit vous permettre de décrocher un entretien. Le CV québécois est différent du CV européen, il s’agit d’un sommaire de compétences et de qualifications. Il est concentré sur les éléments directement reliés au monde du travail. À la différence des pratiques européennes, le diplôme est un élément secondaire qui passe après l’expérience professionnelle. Votre CV doit être facilement compréhensible par votre employeur québécois.

Pour cela, il devra :

• être synthétique et précis (de 2 à 3 pages maximum)
• être dans un format anglo-saxon « letter US » et non au format A4 (pensez aux problèmes d’impression)
• être facile à lire et sans fautes d’orthographe
• comporter des dates précises
• ne comporter aucune incohérence
• utiliser des verbes d’action
• contenir les correspondances de niveau de formation

On doit y retrouver les rubriques suivantes : les expériences professionnelles incluant la description des tâches, la formation et le perfectionnement, les compétences techniques (incluant les certifications), les langues parlées et écrites. On peut rajouter les adhésions aux associations professionnelles, le bénévolat et autres engagements sociaux.

 

2. L’entrevue ou entretien d’embauche en France

Pendant l’entrevue, l’atmosphère est généralement conviviale et décontractée. Cela est moins formel qu’en France, mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une entrevue dans le but de vous connaitre et qu’il s’agit d’un entretien purement convivial. Votre interlocuteur veut savoir si vous lui serait utile et rapidement opérationnel. Il faut donc axer la rencontre sur vos réalisations et les faits concrets. Il n’est pas de coutume de chercher à vous déstabiliser pendant l’entretien. Vous aurez toujours à faire à quelqu’un de courtois, enthousiaste et positif. Mais cela ne signifie pas que vous serez engagé au final…Plusieurs entrevues peuvent être utiles pour « s’entrainer » et comprendre le fonctionnement, mais surtout restez toujours positif, ici les personnes pessimistes ne sont pas recherchées.

Pour réussir votre « entrevue d’embauche », voici quelques règles à respecter :

  • Être toujours ponctuel.
  • Expliquer et soyez concis sur vos réalisations
  • Ne faites pas d’exagération et ne survendez pas vos compétences
  • Soyez curieux et interroger
  • Renseignez-vous sur le dress-code de l’entreprise
  • N’hésitez pas à reformuler si vous avez un doute
  • Éviter toute forme d’arrogance et ne pas couper la parole
  • Répondre aux questions salariales

 

Un outil non négligeable est le réseau social Linkedin très prisé en Amérique et qui vous permet de créer de nombreux liens et contacts. Les chasseurs de têtes se servent souvent de ce réseau.



Autres articles en relation

Nos partenaires :

Bientôt un nouveau partenaire automobile

Bientôt un nouveau partenaire automobile

Discount Location

Discount Location

ACCES ETUDES QUEBEC

ACCES ETUDES QUEBEC

Notaire - Mathias Poret

Notaire - Mathias Poret

Collège Stanislas

Collège Stanislas

RELOC QUEBEC

RELOC QUEBEC

Banque Desjardins

Banque Desjardins


Petit volume et PVT

Petits volumes à exporter en France ou au Canada

Vous avez un petit volume à déménager ? DIRECT Déménagement International vous propose d'exporter vos affaires par caisses maritime à moindre coût.


Les dispositifs et les démarches

En fonction de votre situation professionnelle ou familiale, il existe plusieurs dispositifs qui vous permettent de pouvoir travailler au Québec : les travailleurs permanents, les travailleurs temporaires, les gens d’affaires, les personnes parrainées, les étudiants. Bien sûr avant de venir, il est impératif d’avoir fait les démarches nécessaires pour travailler, il est inutile de venir en touriste et de débuter le processus une fois sur place. Pour entamer les démarches, il faut commencer par demander les autorisations nécessaires auprès des autorités québécoises puis ensuite auprès du gouvernement fédéral. Pour chaque démarche il existe des frais à payer sans que vous soit garantis l’acceptation de votre dossier. Les délais sont variables en fonction de votre type de demande. Les démarches d’immigration sont en constante évolution, et il est préférable de se renseigner à chaque étape pour connaitre les critères de sélection et les documents à fournir. Il y a deux étapes à passer dans votre processus d’immigration. Vous rencontrerez le MICC (Ministère de l’Immigration et des Communautés Culturelles) qui par le biais de son site met à disposition les formulaires à remplir, accompagnés de guide d’instruction. Le MICC représente le filtre de la province du Québec dans la validation de votre candidature. Une fois passé l’acceptation du MICC, c’est-à-dire que le Québec vous accepte, vous devrez passer par le CIC (Citoyenneté et Immigration Canada) qui représente les instances fédérales. Et oui, il ne faut pas oublier que le Canada est un état fédéral et qu’il existe par conséquent toujours deux strates de décisions, une provinciale et l’autre fédérale. Le CIC représente donc le Canada est a pour but de valider votre état de santé, vos antécédents judiciaires. Nous vous conseillons de toujours poster vos envois en recommandé avec accusé de réception et de garder une copie de tous vos échanges.

Connaissez-vous le volume à déménager ?