Ottawa, capitale fédérale du Canada Ottawa, capitale fédérale du Canada.
Paysage du canada Pendant l'automne, admirez la beauté des paysages colorés du Canada !
Chute du Niagara A la frontière du Canada et des Etats-unis, les chutes du Niagara.

Devis gratuit

Informations pratiques >> La préparation et l'organisation de mon déménagement? >> Les préparatifs : je dois penser à quoi?


Les préparatifs : je dois penser à quoi?

1. Le budget à prévoir pour un bon départ

Vous partez pour une nouvelle aventure dans un nouveau pays. Il est prudent de prévoir une « cagnotte » pour les premiers frais incontournables : automobile, permis de conduire, assurances, logement, achats des vêtements d’hiver, le gros électroménager si vous ne louez pas meublé. Il faut savoir que vous ne pourrez avoir recours à aucun prêt la première année de votre présence Québec. Il faut donc pouvoir être financièrement autonome et bien préparer votre budget en fonction de votre situation.

Le Ministère de l’Immigration et des Communautés Culturelles (le MICC) donne un montant minimal d’argent nécessaire pour un immigrant. Par exemple au 31/12/2014 il prévoit 5242 $ CAD pour une famille de 4 avec 2 enfants de moins de 18 ans.

 

2. Vos papiers personnels

Un certain nombre de documents doivent vous suivre dans votre aventure, et ceux-ci doivent être des originaux ou des copies certifiées conformes en Français ou en Anglais.

Il faut donc noter dans votre aide-mémoire de préparer vos documents pour :

- la banque. Demandez une lettre de recommandation de bonne tenue de compte à votre organisme bancaire et récupérez votre preuve de fonds. Cela vous aidera à ouvrir un compte une fois sur place. Et gardez toujours un compte en France qui peut vous servir pour votre retour éventuel et pour éviter les frais de taux de change si vous retournez en vacances en France. De plus il devient compliqué d’ouvrir un compte en France lorsque l’on habite à l’étranger

- la  RAMQ, la sécurité sociale Québécoise, gardez vos dossiers médicaux, carnet de vaccination, et preuve d’assurance de la Sécurité Sociale.

- la douane, conservez vos CSQ, visa, passeport, pièce d’identité, liste de colisage et inventaire.

- les assurances, pour la voiture demandez un relevé d’information sur 5 ans et pour le logement un relevé de sinistre. Vous pourrez ainsi mieux négocier votre prime d’assurance.

- votre emploi ou les études (certificat de naissance, livret de famille, certificat de mariage, relevé de note, équivalence de diplôme, attestations d’emploi, lettre de recommandation, C.V. à la mode Québécoise). En parlant d’emploi, essayez toujours de vous préparer une possibilité de retour, pour le cas où, en négociant avec votre employeur une mise en disponibilité, un congé sabbatique, ou une rupture conventionnelle : on ne sait jamais !

- la retraite (pensez à prendre vos documents car des accords ont été signé entre les deux pays permettant le règlement de vos années de cotisations tant en France que au Québec)

 

3. Le vin

Le vin fait partie intégrante de la culture française, c’est pourquoi pour les amateurs de bons flacons, nous vous conseillons toujours d’amener votre cave.

En effet au Québec, la commercialisation de l’alcool est un monopole d’état détenu par la Société des Alcools du Québec (SAQ).

Le vin étant plus cher au Québec qu’en France, il toujours plus intéressant de faire venir votre propre cave à vin.

Pour cela nous vous ferons faire une liste spéciale d’inventaire juste pour vos alcools (n’hésitez pas à nous interroger, nous nous ferons un plaisir de vous guider). Vous devrez ensuite déclarer vos alcools à la SAQ et vous acquittez des droits avant de récupérer le tout à la douane. Vous pouvez maintenant faire votre déclaration à la SAQ et le règlement sur internet à l’adresse suivante.

https://importation.saq.com/ImportationParDesTiers/pageGenerique/login.jsf

Vous trouverez également sur le site toutes les informations nécessaires concernant l’importation d’alcool. Vous trouverez ci-dessous un résumé de ce qu’il faut savoir.


Vous pouvez rapatrier une cave à vin au Québec si vous êtes :

  • un immigrant ;
  • un résident temporaire ;
  • un Canadien ayant séjourné plus d'un an à l'étranger.

 

Conditions

Pour rapporter le contenu d'une cave à vin, vous devez être propriétaire des boissons alcooliques depuis au moins trois mois avant votre départ vers le Canada. Toute boisson achetée moins de trois mois avant votre retour ne peut être considérée comme faisant partie de la cave à vin.

Les boissons alcoolisées doivent :

  • être importées dans un délai maximal de un an suivant votre arrivée au Canada ;
  • accompagner vos effets personnels ;
  • faire l'objet d'un unique envoi ;
  • ne pas constituer la majeure partie de vos effets personnels ni en valeur ni en quantité.

 

Quantités permises

  • Chaque famille peut rapporter une seule cave à vin.
  • La cave à vin des Canadiens est limitée à 180 litres de boissons alcooliques (bière, vin et spiritueux) par année complète passée à l'étranger, avec un maximum de 540 litres.
  • La cave à vin des immigrants est limitée à 540 litres.
  • La cave à vin des résidents temporaires est limitée à 90 litres (bière, vin, spiritueux) par année de séjour autorisée, pourvu que les boissons aient été acquises au moins trois mois avant le départ.
  • Les boissons qui ne font pas partie de la cave à vin, et qui sont considérées comme des surplus, sont par ailleurs soumises aux autres règles d'importation de la Société des alcools du Québec.

 

Procédure

À l’arrivée au Québec de vos effets personnels, les douanes canadiennes exigeront l’autorisation de la SAQ avant de libérer les boissons alcooliques.

Pour obtenir cette autorisation d’importation, vous devez fournir :

  • une attestation de séjour à l'étranger, un certificat d'immigration ou un permis de séjour, selon le cas ;
  • un document de transport des effets personnels ;
  • la liste des boissons alcooliques faisant partie de la cave à vin.


La SAQ perçoit une majoration réduite sur les boissons qui font partie de la cave à vin. Elle perçoit également la taxe spécifique, ainsi que la taxe sur les produits et services (TPS) et la taxe de vente du Québec (TVQ).

TYPE

MAJORATION

TAXE SPÉCIFIQUE

TPS

TVQ

Vin

3 $/litre

1,12 $/litre

5 %

9,975 %

Spiritueux

5 $/litre

1,12 $/litre

5 %

9,975 %

Bière

3 $/litre

0,50 $/litre

5 %

9,975 %

 


Ainsi, la SAQ percevra un montant de 3,56 $ pour une bouteille de vin de 750 ml et de 5,28 $ pour une bouteille de spiritueux de 750 ml également.

Les droits et taxes du gouvernement fédéral s'ajoutent à la majoration et aux taxes payées à la Société des alcools du Québec et s'appliquent intégralement sur toutes les boissons alcoolisées. Ces droits et taxes sont payés au gouvernement du Canada lorsque vous dédouanez les boissons.

 

Les boissons alcoolisées qui excèdent les quantités permises ne font pas partie de la cave à vin et seront traitées différemment par la SAQ. Il faut donc en fournir une liste détaillée. Des factures ou preuves d’achat peuvent alors être exigées.

 

Plus de renseignements vous pouvez communiquer avec la SAQ

 

Téléphone : 514 254-6000, poste 5563
Courriel : importationtiers@saq.qc.ca

 

4. Animaux

Vos compagnons, chiens et chats, ont le droit de vous accompagner.

Pour cela il faut mettre à jour leur carnet de vaccination, les « puçer » ou avoir les bons tatouages. Pour cela faites une visite chez votre vétérinaire pour mettre à jour le carnet de santé de votre animal.

Une fois ces formalités vétérinaires effectuées avant le départ il ne vous restera plus qu’à acquitter une taxe agricole à votre arrivée à la douane. Le douanier se contentera de manière générale de valider la mise à jour des vaccins.

Nous vous conseillons également de vous renseigner auprès de votre compagnie aérienne pour connaître quel type de cage de transport est acceptée afin de vous éviter d’avoir à en racheter une conforme à l’aéroport.

 

5le reste de votre mobilier.

Quoi emporter précisément ?

Les réponses sont multiples et chaque cas différent. Cela dépend de votre style de vie en France, de votre projet au Québec et de la composition de la famille.

Pour répondre à cette question nous allons vous donner quelques pistes de réflexions, une psychologique pour favoriser l’intégration et l’autre simplement financière.

Pensez simplement que vous allez perdre tous vos points de repères, tant au travail que dans la société. Que chaque journée sera fructueuse de nouveautés, mais également déstabilisante. Et que pour réussir une immigration, il peut être important le soir de retrouver ses propres repères, un cocon, un petit chez soi afin de se ressourcer et mieux repartir à « l’aventure » le lendemain.

Avant de vous débarrasser de tous vos meubles, voyez ce que vous allez pouvoir en tirer en les vendant si vous ne les donnez pas et combien coûte le mobilier au Québec. En sachant que de manière générale les meubles sont plus chers ici qu’en France et sont à la mode nord-américaine (les goûts et les couleurs ne se discutent pas). En bref calculez combien vous allez récupérer de vos anciens, combien cela va vous coûter d’en racheter, et combien cela va vous coûter de les faire venir.



Autres articles en relation

Nos partenaires :

Bientôt un nouveau partenaire automobile

Bientôt un nouveau partenaire automobile

ACCES ETUDES QUEBEC

ACCES ETUDES QUEBEC

RELOC QUEBEC

RELOC QUEBEC

Collège Stanislas

Collège Stanislas

Banque Desjardins

Banque Desjardins

Discount Location

Discount Location

Notaire - Mathias Poret

Notaire - Mathias Poret


Petit volume et PVT

Petits volumes à exporter en France ou au Canada

Vous avez un petit volume à déménager ? DIRECT Déménagement International vous propose d'exporter vos affaires par caisses maritime à moindre coût.


Les préparatifs : je dois penser à quoi?

1. Le budget à prévoir pour un bon départ Vous partez pour une nouvelle aventure dans un nouveau pays. Il est prudent de prévoir une « cagnotte » pour les premiers frais incontournables :...

Connaissez-vous le volume à déménager ?